lundi 1 octobre 2018

Le chantier du séjour

Cette année, les « techniques » de DDU ont été bien occupés. En effet juste après le départ du bateau, nous avons débuté le chantier du séjour. Cela consistait à restaurer tout le séjour sauf la cuisine, même si nous y avons également fait quelques travaux. 

Tout d’abord il faut savoir que la restauration du séjour a commencé à la TA66 (2016). Ils ont refait une partie du sol et des murs. En ce qui concerne la TA68 (nous en 2018),  nous avons commencé par préparer le séjour. C’est-à-dire avoir le minimum pour les 24 personnes pour tout le temps du chantier (vaisselle, tables, chaises, etc). 

Par la suite, nous avons débuté les travaux au niveau des toilettes et de la buanderie. Cela consistait à enlever puis évacuer les anciennes installations (cloisons, plafonds, toilettes, sols, électricité, plomberie…). Lors de l’évacuation des gravats,  nous utilisons un engin (le morooka) afin d’aller sur l’île du Lion pour les ranger dans des conteneurs. 
Après avoir préparé au mieux la salle, nous avons donc coulé une partie de la nouvelle dalle (à voir en vidéo). Puis se sont suivis le montage des cloisons, les installations électriques, la plomberie, la pose du carrelage et différents travaux. Je pense que les photos parleront mieux d’elles-mêmes (beaucoup, beaucoup de photos). 
Par la suite, l’autre partie de la dalle a été coulée et nous avons pu faire le coin plonge et réserve de la cuisine. Nous sommes aussi intervenus en cuisine et en restaurant avec la partie boulangerie et pâtisserie ainsi que le bureau et certains murs. 

Juste après la Midwinter, nous nous sommes attaqués aux plafonds suspendus et aux recouvrements des murs. La nouvelle plonge a été installée et la partie buanderie/toilettes a été ouverte. Le salon et la salle à manger ont joué à Tétris durant toute l’année afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions, sans que les hivernants soient trop impacts. 

Une motivation de tous les instants et une bonne humeur nous ont permis de terminer ce chantier et de passer de bons moments ensembles. Pour ma part, je n’avais jamais fait de chantier aussi important et j’ai beaucoup appris même si cela n’est pas en lien avec mon métier. D’ailleurs je pense que c’est la chance que nous avons, c’est que nous touchons à tout ici. Nous sommes voués à être un maximum polyvalent. 
Bon, les travaux du séjour sont terminés. Mais l’hiver n’est pas terminé et nous avons recommencé ailleurs. Actuellement certains sont en train de préparer la campagne d’été prochaine et d’autres sont sur la restauration de l’entrée de dortoir d’hiver. 

Certaines photos ne sont pas de bonnes qualités, veuillez m’en excuser. Vous pouvez vous référencer à mon article du mois de juin où je présentais les bâtiments communs. Vous y verrez la grande salle avant les travaux, ainsi que la plonge et la buanderie provisoire.  

Prochain Article prochainement ! A très bientôt, Adrien. 

Réaménagement provisoire du grand salon afin de nous permettre de travailler dans la salle à manger
Vue sur l'ancien coin toilette et buanderie avant de démonter les cloisons
Vue sur l'ancienne entrée de la plonge, on peut y voir aussi la partie café à droite

Là c'est l'ancienne zone toilette + buanderie, réserve cuisine et plonge. Nous avons dû enlever l'ancien sol, ce qui n'a pas été une partie de plaisir
Préparatif du sol avant la dalle
Les préparatifs avant le coulage de la dalle
Préparatif avant le couler la dalle. Nous avons dû aller chercher les sacs de ciment dans des conteneurs ainsi que la bétonnière dans un hangar
Avant de couler les dalles nous avons dû bâcher le salon. En effet la poussière de ciment va vraiment partout


Après avoir coulé la première dalle, nous avons eu environ 3 semaines de séchage

Après avoir coulé la seconde dalle. Pour continuer à voyager entre la cuisine et la salle à manger, un pont a été fabriqué par notre menuisier
Les gars en chantier

L'ancienne plonge mais déjà en partie démontée


Après avoir enlevé  les cloisons de la plonge

Lors de la pose du carrelage
Chantier pose de carrelage et préparatif avant les cloisons
Patoche sur le chantier
Pose des panneaux sur les anciens murs. Par la suite les fenêtres ont été repeintes et des rideaux ont été installés
Vue sur le grand salon. Des panneaux ont été posés sur les murs mais nous l'avons aussi utilisé comme zone de chantier

Montage des cloisons. Par la suite elles ont été recouverte de panneaux de Trespa
Pose de la porte coulissante entre le grand salon et la salle à manger


Buanderie terminée
Nouvelle plonge
Photo du nouveau plafond dans la salle à manger

Le grand salon avec le plafond terminé

Le nouveau coin boulangerie-pâtisserie. Un nouveau four pour l'occasion a été installé
Petit salon bibliothéque presque terminé, par la suite nous avons posé une nouvelle fenêtre sur le côté droit

Un des sas d'entrée avec le plafond terminé

Vu sur la buanderie + toilettes terminés
Vue sur la nouvelle plonge

Vue sur la partie café et bar terminée

vendredi 28 septembre 2018

Quelques actualités météorologiques de DDU en photos

DDU au petit matin

Lors d'une tempête

Panoramique de la débâcle, nous avons eu ce phénomène il y a environ 2 semaines, l'eau était à 1km depuis elle a regelée

Vent catabatique sur le continent, on l'aperçoit avec la neige soufflée qui monte haut 

lundi 17 septembre 2018

Réveillons nos papilles !

Cette semaine j’ai décidé de vous présenter Audrey Falcon, la pâtissière/boulangère de DDU. Âgée de 22 ans, elle est la plus jeune de la TA68.
Mais je vais déjà vous présenter son parcours. Avant de débarquer en Antarctique elle a commencé par un Bac ES. Mais depuis la 3e elle voulait aller en pâtisserie.  C’est la suite qu’elle s'orienta dans une école de pâtisserie à Yssingeaux. Après avoir eu un premier diplôme, elle décida de chercher du travail dans sa filière mais en vain. C’est alors qu’elle se dirigea vers une association d’aide aux personnes handicapés, « L’Arche ». C’est une expérience qui l’a fait énormément grandir. 
Par la suite elle voulut faire de la boulangerie et passa son CAP de boulangerie. C’est alors que son professeur lui proposa un CDD de 6 mois. Elle travailla donc dans la boulangerie Osmont qui se trouve à Petit Quevilly, à côté de Rouen. La spécialité de ce commerce est de ne proposer que des produits Bio. Travail enrichissant avec des matières agréables à travailler et une bonne ambiance d’équipe qui lui ont permis de passer de bons moments.  
C’est dans son école qu’elle découvre l’annonce de l’IPEV pour le recrutement d’un boulanger/pâtissier à la base Dumont D’Urville et elle se dit « bah tiens pourquoi pas essayer ! ». Elle tenta donc sa chance. 
Au départ la réponse fut négative car ils avaient déjà trouvé quelqu’un mais par la suite l’IPEV l’a recontacté afin de l’embaucher. La personne précédente n’avait pas réussit les différents tests. Avant de partir elle voyagea beaucoup en France pour profiter de ses amis et de sa famille. 
Elle nous fait du pain et  des desserts chaque jour ainsi que des viennoiseries 2 fois par semaines. Personnellement je n’ai jamais mangé autant de desserts de ma vie, +3kg sur la balance ^^. Elle seconde aussi le chef de la cuisine et l’aide dans l’intendance. 
Par la suite elle aimerait rester dans la boulangerie/pâtisserie. Pourquoi pas, un projet de monter une ferme brasserie/boulangerie et profiter aussi de voyager. 
Je la remercie pour le temps consacré à cet article et lui souhaite « Bon vent pour la suite ! »

Apéritif du repas

Audrey dans une congère

En vadrouille

Réalisation d'Audrey

Gâteau d'anniversaire

En sortie

On aime les anniv' à DDU ! 

Les petits déj'

Lors d'une formation à l'hôpital

Oeufs de Pâques

Pâte réalisée par Audrey

Encore une belle réalisation

Un spécial TA68

samedi 15 septembre 2018

Concours AMAEPF

Je voulais vous rappeler que je participe au concours de l'AMAEPF pour le meilleur blog de l'année 2018. La date de clôture étant le 28 septembre, je vous rappelle à tous que vous pouvez voter, en cliquant sur le lien suivant :


Il y a plusieurs participants, voici les liens vers leurs blogs. Je les ai regardé et ils sont bien sympathiques.

CROZET

blog officiel du district de Crozet:  http://ilescrozet.blogspot.com
AMSTERDAM

Un Doc au bout du monde: http://undocauboutdumonde.blogspot.com


CONCORDIA

Mars la blanche: http://marslablanche.com/

KERGUELEN

Blog officiel du district de Kerguelen: http://ileskerguelen.blogspot.fr

DUMONT D'URVILLE

Doc Jac à DDU, médecin de la mission TA68: http://jacddu.blogspot.fr

GROENLAND

Une immersion au coeur de la nuit polaire au Groenland: http://experience-i-nuit.hautetfort.com


Bon vote et mon prochain article arrivera très prochainement!!!

vendredi 7 septembre 2018

L'Actu des Manchots

Bon ça fait longtemps que je n’en ai pas reparlé et je pense que c’est le bon moment....
En effet, depuis peu, la manchotière s’active de plus en plus et je souhaitais vous donner quelques nouvelles de nos amis les manchots.
Il faut savoir que les femelles ont mis 10 jours environ à former l’œuf. Après la ponte des œufs, les femelles partent en mer afin d’aller rechercher à manger. Juste avant de partir, elles font une passation, avec leur partenaire, de l’œuf.
Quant aux mâles, ils couvent l’œuf à peu près 2 mois. Le retour de la femelle se fait généralement dans le même temps que l’éclosion.
Depuis, les mâles et les femelles font un relais pour garder le poussin. Ils le déposent sur leurs pattes et le protège du froid avec leur bourrelet ventral.
Actuellement, la polynie est à une quinzaine de kilomètre. La distance est plutôt faible donc encourageante pour la suite de la reproduction. Ils mettent environ 10 jours avant de revenir. 
Pour nourrir les poussins, les parents pêchent des poissons, des crevettes et des calamars.
Lors de dissections, réalisées par les ornithologues, l’on peut retrouver ces aliments et des petits cailloux afin d’aider à la digestion dans l’estomac.
Après quelques semaines le poussin commence à sortir petit à petit des pattes de leurs parents. On appelle ça l’émancipation thermique. Il n’est pas indépendant au niveau de la nourriture mais il a assez de duvet pour se protéger du froid.
Durant ces quelques semaines passées certains œufs ou poussins n’ont pas survécu. L’œuf peut être perdu, non viable, cassé…etc...Les poussins peuvent mourir de froid, de faim, de maladresse d’un individu…etc
C’est le cycle de la vie et nous n’avons aucun droit d’intervenir là-dessus.
De plus, il faut savoir que lorsqu’un individu a perdu son poussin, il recherche à tout prix à en avoir un. Les individus en échec essayent de piquer les poussins des individus qui sont en succès. On appelle ça un rapt. Il peut y avoir plus de 30 rapts par heure. On peut appeler ça plus simplement une "tentative de kidnapping".

On a du mal à expliquer ce phénomène. Les scientifiques
 ont toutefois constaté qu’un taux d’hormones élevé (la prolactine, hormone de parentalité) pourrait en être à l’origine. La seule chose qu’ils ont en tête est de s’occuper d’un poussin. C
’est assez impressionnant de voir cet instinct qui émane d’eux.
Pour ne rien arranger il y a aussi un prédateur qui est en action actuellement....C’est le Pétrel géant. Il se nourrit de poussins mais va aussi en mer afin de pêcher. Il y a environ une quinzaine de Pétrel géant autour de l’île.
Voilà donc les nouvelles des manchots empereurs.

Dans le prochain article, je vous parlerai de ma collègue pâtissière. 

Des Manchots en départ

Départ en mer

En observation

Poussin et oeuf
L'Eclosion



Les étirements du matin


Nourrissage loupé

Vue panoramique avec des collègues à la Manchotière
Pétrel Géant d'Antarctique

Pétrel Géant Antarctique 2
Poussins de Manchots Empereurs

De profil

Traces de pas

Manchots et leurs poussins

La tranquilité